La résistance à la guérison

Si vous demandez à une personne malade si elle veut guérir, elle vous répondra oui sans hésiter. Et pourtant ...

Il existe parfois des blocages, des résistances, qui nous maintiennent dans la souffrance et le mal-être et empêchent ou retardent le processus de guérison.

Ces résistances sont le plus souvent inconscientes. On rencontre principalement :

·        la peur de souffrir, car guérir demande d’aller à la rencontre de ses blessures émotionnelles, de ses parts vulnérables,

·        la peur du changement ; la guérison impose en effet de sortir de sa zone de confort et de remettre en question son rapport à la vie,

·        l’identification à sa maladie, surtout si elle est installée depuis longtemps,

·        le deuil des bénéfices secondaires de la maladie, qu’ils soient matériels ou relationnels,

·        la culpabilité, souvent héritée de l’enfance ou de l’histoire personnelle, qui utilise la maladie comme auto-punition.

 

C’est en allant au cœur de soi, que peu à peu ces résistances se dissolvent, car elles constituent à la fois le blocage et la clé de compréhension de nos souffrances ...